Amnesia: The Dark Descent – Un excellent jeu à détester

Tanya Moore Blogue, Critiques, Critiques Nouveau, Critiques Nouveau - Microsoft, Critiques Nouveau - PC, Critiques Nouveau - Playstation 0 Comments

Amnesia : The Dark Descent
Éditeur : Frictional Games
Développeur : Frictional Games
Disponible sur Windows, MacOS, Linux, PS4
Mature, 17 ans et plus

C’est l’Halloween. Les soirées thématiques aux thèmes de l’horreur sont à l’honneur. Certains iront dans des bars ou à des soirées animées aux thèmes lugubres, enfants et parents passeront de porte en porte pour réclamer des bonbons et d’autres se feront une grande joie de jouer à des jeux vidéo d’horreur. Même si c’est le type de jeu que je déteste le plus et duquel je me tiens le plus loin possible, je me suis sacrifiée pour essayer l’un des jeux les plus reconnus du genre : Amnesia.

Oubliez le gaming dans la nuit noire avec pour seul éclairage l’écran de la télévision et quelques chandelles pour l’ambiance, ainsi que le port d’un casque d’écoute pour s’immerger complètement dans l’univers. C’est en compagnie du soleil, haut dans son zénith et de mes deux fidèles compagnons canins que j’ai décidé d’affronter Amnésia.

Vous incarnez Daniel, qui se réveille dans un château délabré. Ayant perdu la mémoire, il ignore où il est et ce qu’il s’est passé durant les dernières heures. Daniel trouve une note, qu’il aurait écrite et adressée à lui-même, qui lui dit qu’il doit trouver Alexander, le propriétaire des lieux, et le tuer. Pour comprendre ce qui s’est passé et le pourquoi de la note, il se doit d’explorer le sombre château.

Quoique l’histoire tombe dans le classique du genre, en aucun cas dans le jeu on se dit que c’est cliché et qu’il arrivera ceci ou qu’il arrivera cela. On embarque immédiatement dans l’ambiance et tout est propice pour les jumps scare.

Une ambiance visuelle sombre ainsi qu’une ambiance sonore lugubre nous accompagnent parfaitement pendant l’exploration des lieux. Dans le jeu, il n’y a que très peu de musique et celle-ci est à peine perceptible. Ce sont les bruits de pas, la respiration haletante et incertaine de Daniel, le sifflement du vent, le grincement des portes et le grognement d’un être qui vous suivrons tout au long de l’aventure.

Pour ce qui est de l’ambiance visuelle, elle n’est pas du tout en reste. Les corridors et les pièces sont sombres, à peine éclairés par le peu de lumière du jour qui réussie tant bien que mal à passer au travers des fenêtres condamnées, ou encore à la lueur des quelques chandelles que vous allumerez. Pour vous accompagner dans les pièces où la lumière est inexistante, vous aurez une lampe à l’huile. Mais attention, la quantité d’huile est très limitée. Et croyez-moi vous ne voulez pas manquer d’huile et vous retrouver dans le noir complet pendant une longue période de temps.

Errant dans le château, il y a un être qui rôde. Comme il n’y a aucun moyen de défense, la seule solution c’est de se cacher. Pour ne pas être vu, il faut éteindre la lampe, pour être dans le noir complet. Mais si on reste dans la noirceur trop longtemps Daniel se met à halluciner, sa respiration se fait de plus en plus vite et son coeur bat à toute vitesse. Et ça on ne veut pas ça, car croyez-moi les hallucinations ne sont pas belles à voir.

En bref, Amnésia est le jeu parfait pour une soirée d’horreur. Moi, j’ai détesté, parce que les jeux qui ont pour seul but de te faire des jumps scare, j’haïs ça. J’y ai joué quelques heures et c’était en masse. Est-ce que je vais y rejouer ? Surtout pas. Est-ce que je vous le conseille ? Oui, il faut l’essayer au moins une fois.

P.S. Lorsque vous allez y jouer, fermez votre cell. Il y a assez de jumps scare dans le jeu, pas besoin d’en rajouter plus.

Points positifs

– Ambiance sonore parfaite
– Ambiance visuelle parfaite
– Jumps scare au bon moment

Points négatifs
Jumps scare (je les déteste)


Partager cet article