Critique: Bimini Run

Simon Lahaye Critiques, Critiques Rétro, Critiques Rétro - Sega 0 Comments

 

Bimini_Boite Bimini_titre

Je vous propose cette fois de fuir l’hiver pour aller naviguer sur les eaux chaudes des Bermudes.  Publié sur le Genesis en 1990 par Nuvision Entertrainement, Bimini Run combine des éléments de jeu de tir et de conduite dans un monde ouvert. C’est semblable à Chase HQ, mais en bateau. La mécanique de tir allie des éléments de jouabilité de Thunder Blade ou Space Harrier. Mettons-nous donc « en chest » pour embarquer sur un hors-bord surpuissant afin d’aller tirer de la mitraillette et du bazooka! Syntonisons un peu de musique de circonstance et partons en mer!

 

 

 

Bimini_KimBimini_départ

À la rescousse de votre soeur

Le méchant Dr Orca, maître international de la desctruction (!?!), a kidnappé Kim, votre sœur jumelle. Votre ami Luka et vous prenez le large aux commandes de votre hors-bord pour affronter l’armada de bateaux et d’hélicoptères du Dr Orca.

 

 

Bimini_recherche Bimini_message

Votre équipement

Votre bateau est équipé d’un compteur de vitesse, d’un tachymètre, d’une jauge de carburant, d’une boussole, d’une carte et d’un sondeur.  Ce dernier est représenté par des ronds de couleurs à la gauche de votre boussole. Quand les ronds de couleurs se remplissent, c’est signe que vous êtes en eau peu profonde et que vous devriez prendre garde à ne pas vous échouer sur une berge ou un récif.

 

 

Bimini_bateaux

Votre armement

Votre ami Luka est assis à votre gauche et dispose d’un bazooka et d’un fusil mitrailleur avec une réserve illimitée de munitions. Le bouton « A » permet de faire feu avec le bazooka. Maintenir le bouton enfoncé permet d’augmenter la distance du tir. Le bazooka est utile pour les tirs de précision servant à détruire des tourelles ennemies postées sur les îles. Les boutons « B » et « C » permettent de tirer de la mitraillette sur mer ou vers les airs.

 

Bimini_salve

Les objectifs à remplir

Bimini Run comporte 6 chapitres. Chacun de ces chapitres est composé soit de poursuites de navires ennemis, soit de recherches et destructions de cibles. Au long des chapitres vous entendrez très souvent  vos amis vous appeler sur la radio d’un  « Kenji, Come In! » pour vous guider dans votre mission et mettre à jour vos objectifs. Accédez au menu de pause pour consulter le message et vous orienter. La carte est disponible en petite et grande échelle. Les missions 5 et 6 vous amènent à affronter le Dr Orca dans la « Zone Bimini ». Un générateur de l’invention du Dr Orca y conjure des étranges monstres des mers. Dans cette zone, votre carte est brouillée mais vous serez guidé par une sirène!

 

Bimini_zone

Mode co-op

Le menu des options du jeu permet de sélectionner un mode à deux joueurs. Dans ce dernier, le jouer 1 pilote le navire et le joueur 2 s’occupe de faire feu sur les ennemis. Ce dernier a alors la possibilité de viser sans égard à la direction du navire. À mon sens, cette façon de jouer réduit sensiblement le niveau de difficulté du jeu, et c’est une bonne chose.

 

 

Bimini_récifs

 

rn3_5etoiles

 + Les jeux de bateaux sont rares et j’aime bien Bimini Run. C’est un jeu plutôt unique dans son genre.

+ Le graphisme est réussi et nous fait bien sentir les vagues de l’océan.

+ J’apprécie la liberté de mouvement et la navigation à la carte et à la boussole. C’est simple mais agréable.

+ Piloter, naviguer et tirer sur les nombreux ennemis, en même temps, est satisfaisant.

+ Le mode co-op est très amusant.

 

– La difficulté est assez frustrante. Éviter les salves de tirs des ennemis relève trop souvent de la chance.

– Le qualité des effets sonores est médiocre. Le « Kenji Come In! » se répète trop souvent et me rend fou. Heureusement que l’on peut arrêter la musique à partir du menu pause.

 


Partager cet article