Critique – Anima: Gate of Memories

Mat Bennett Blogue, Critiques Nouveau - Playstation 0 Comments

Anima: Gate of Memories
Éditeur : BadLand Games
Développeur : Anima Project
PS4/PC/Xbox One
Mature 17 +

Je voulais vraiment aimer Anima : Gate of Memories. Ça semblait avoir tous les ingrédients d’un jeu qui était fait pour mon intérêt des jeux qui passent sous le radar. Issue d’une campagne Kickstater et d’un studio indépendant, j’espérais y retrouver cette étincelle créative particulière qui échappe trop souvent aux titres AAA. C’est bien dommage, mais ce jeu est juste ordinaire sur toute la ligne. Il déborde de bonnes intentions, mais des bonnes intentions ne sont pas suffisantes pour rendre un produit intéressant.

s1-70c39af74d1002563a41b97af1ce45e8

Je tiens à mentionner que c’est la première fois que j’ai plongé dans un produit de cette franchise, alors il se peut que j’échappe les références qui auraient pu plaire à des fans. Gate of Memories est un action-RPG en troisième personne dans lequel on explore un château remplit de… En fait non. Le jeu n’est pas rempli de rien. Les corridors sont vides et interminables. Les enemis ne sont pas mémorables et se ressemblent tous. Les environnements sont drabes et donnent l’impression d’être fait en carton. C’est tellement plate d’explorer ce monde.

050935

On y joue une héroïre qui traine un livre maléfique qui lui procure ses pouvoirs magiques. Le livre parle et fait toujours des commentaires de mauvait goût. Non sérieusement, ils sont juste pas drôles. Ça me donne l’impression qu’ils ont voulu imiter Grimoire Weiss dans Nier. Sauf que là c’est le Grimoire Weiss du Dollorama. Le livre est en fait un démon que l’on peut interchanger avec l’héroïne à volonté. Il n’y a pas vraiment de différences notables au niveau gameplay entre les deux et il sert surtout à obtenir une barre de vie supplémentaire. D’ailleurs, il n’y a pas de changement visible d’une arme à l’autre outre l’augmentation de statistiques. Les animations sont toujours les mêmes et visuellement c’est toujours le même “slash” bleu ou rouge (dépendamment du personnage utilisé).

maxresdefault (2)

Le voice acting est ennuyant et n’aide vraiment pas à rendre le scénario intéressant. En plus, les séquences de dialogues utilisent les modèles in-game fixes des personnages qui se font face. Les lèvres ne bougent pas, ne dégagent aucune émotion et ça donne juste envie de sauter ces séquences. Quitte à utiliser des modèles sans vie ni mouvement, j’aurais préféré voir des portaits dessinées par un artiste qui aurait pu transmettre les émotions que les personnages ressentent. Ça aurait donné davantage de personnalité au jeu plutôt que leurs modèles qui semblent se comporter comme des mannequins dans une vitrine de magasin.

maxresdefault

Il y a certains moments du gameplay qui se transposent en side-scroller/platformer et je crois que c’est lors de ces rares séquences que le jeu est à son meilleur. Je trouve ça bien dommage, car je me dis à chaque fois que je tombe sur l’une de ces séquences que Gate of Memories aurait été un bien meilleur jeu s’il s’était concentré dans un genre de sidescroller Metroidvania plutôt que de jongler avec plusieurs styles. Encore une fois, je crois qu’il ont essayé d’émuler le style alternatif de Nier, mais les transitions du mode 3e personne ne sont pas vraiment fluides. Il y a une de ces séquences qui se passe dans le noir dans le genre de Limbo et c’est assez réussi. Les “bonnes” séquences sont malheureusement trop rares. Parlant d’emprunter des styles à d’autres franchises, est-ce qu’il y a juste moi qui trouve qu’ils ont copié le No-Face de Spirited Away?

maxresdefault (1)

Il s’agit ici d’un effort respectable de la part d’un studio indépendant et je crois qu’il faut quand même moduler nos attentes avec un produit de ce genre. Malheureusement, je n’ai pas trouvé assez de qualités dans cette expérience pour pouvoir la recommander. Je sais que je me suis concentré surtout sur des points négatifs dans cette critique. Cependant,  il ne s’agit pas d’un échec total mais bien d’une série d’opportunités ratées. Tous les éléments d’Anima: Gate of Memories sont jouables, mais  rien ne se démarque.

rn2etoiles


Partager cet article