Critique – Brawl

Le Jeanbart Critiques, Critiques Nouveau, Critiques Nouveau - Playstation 0 Comments

Brawl
Développé par Bloober Team, publié par Bloober Team
Disponible sur PS4
17 ans et plus

Vous est-il déjà arrivé de jouer à un jeu, sans vraiment arriver à savoir si vous l’aimiez? Vous aimez le concept, mais n’arrivez pas à embarquer. Vous le laissez de côté, mais y revenez avec un nouvel espoir après en avoir discuté avec un ami qui y trouve son compte. Vous finissez par en retirer quelque chose, mais ce quelque chose semble toujours forcé et maladroit.

C’est un peu le sentiment que j’ai face à Brawl, un jeu récemment sorti sur la PS4 par le studio Bloober Team. À la base, c’est une sorte de Bomberman avec une touche d’horreur. Si cela vous rappelle quelque chose, vous êtes probablement l’un de ceux qui ont joué à Basement Crawl, le premier jeu de Bloober Team qui fut un peu l’ébauche de Brawl.

Le jeu débute en vous laissant choisir l’un des 8 personnages, plus glauques les uns que les autres, afin d’entreprendre la campagne solo, qui est en fait un didacticiel vous introduisant aux mécaniques du jeu et de votre personnage. En plus de larguer des bombes, chacun d’entre eux possède une habileté particulière, allant de l’invisibilité à l’inversion des contrôles de l’adversaire.

BRAWL_20150424171640

Mais le niveau de difficulté (qu’on ne peut régler) grimpe rapidement en flèche. Tellement, qu’on a peine à finir ce mode qui devait nous préparer à jouer contre de véritables adversaires. En fait, le mode solo est pratiquement à éviter, à moins d’avoir envie de jouer contre une I.A. qui prévoit le moindre de vos mouvements à la milliseconde près. Il est plus sage, et plus instructif d’aller directement dans un des modes multijoueurs où vous pourrez affronter une I.A. beaucoup plus modérée ou jusqu’à 3 autres joueurs.

brawl1

C’est ici qu’il est possible de faire remonter Brawl de quelques échelons sur votre échelle d’appréciation. Car on ne se le cachera pas, c’est le type de jeu qui prend tout son sens en gang en se criant après et en lâchant quelques jurons à gauche à droite. Toutefois, les joutes peuvent devenir assez chaotiques et l’ambiance et la facture visuelle très sombre viennent alourdir le tout, là où un jeu plus « coloré » s’en serait mieux sorti.

Brawl souffre aussi de ralentissement quand trop d’action se passe à l’écran et c’est dommage parce que ça vient un peu briser le rythme. Quand tout va bien, on finit par se laisser prendre au jeu, spécialement une fois qu’on maitrise l’habileté de son joueur, dont il est primordial de faire bon usage si on veut gagner. Personnellement, j’ai trouvé qu’il y avait une certaine inégalité au niveau des protagonistes, et j’espère que l’équipe apportera quelques correctifs afin d’obtenir un meilleur équilibre des forces.

brawl4

En plus des modes multijoueurs conventionnels, 2 autres modes nous sont proposés, soit Sumo et Color Domination. Le premier consiste à faire éclater nos bombes afin de faire sortir les autres de la zone de jeu tandis que le second est une domination de territoire à l’aide de bombes colorées. Pour ce qui est du jeu en ligne, Brawl est victime de son insuccès. Je n’ai pas réussi à trouver d’adversaires à chacune de mes nombreuses tentatives. C’est un dur coup compte tenu que c’est en multi que le jeu réussi le mieux. Brawl est un bon jeu de party, à jouer entre adultes, mais il bénéficierait grandement d’une baisse de prix (le jeu est présentement 15$) ou d’un solde temporaire.

rn3etoiles

Points positifs

 

+ Bon jeu de party

+ Personnages intéressants

+ Différents modes de jeu

 

Points négatifs

 

– Mode solo exagérément difficile

– Personne en ligne

-Mauvais équilibre des personnages


Partager cet article