Critique : Harvester

Mat Bennett Critiques, Critiques Rétro, Critiques Rétro - PC 0 Comments

Harvester
Développé par DigiFX Interactive et publié par Merit Studio
Disponible sur PC, www.gog.com et Steam
17 ans et plus

Pour continuer dans la foulée des jeux FMV d’horreur, on va maintenant jetter un coup d’oeil à un jeu qui a probablement été encore plus controversé que Phantasmagoria à l’époque et qui reste encore très choquant aujourd’hui. Publié en 1996 avec quelques années de retard dans sa production, Harvester est aussi un jeu d’aventure de style “Point and click” qui a utilisé de vrais acteurs transposés dans des environnements pré-rendus. Extrêmement violent, gore et dérengeant; c’est surtout ce qui fait en sorte qu’on parle encore de ce jeu aujourd’hui.

harvester2

Le réalisateur Gilbert P. Austin a voulu produire un jeu qui observe la désensibilisation du public par rapport à la violence dans les différents médias. C’est quand même réussit mais je crois que la majorité du message se perd dans la marrée de violence dans le jeu. En gros, le jeu s’apprécie mieux si on prend le tout au second degré. Évidemment, Harvester a eu son lot de controverse à sa sortie. La version américaine est restée intacte mais celle qui a été commercialisée en Europe en été censurée et a été entièrement bannie en Allemagne.

harvest_07

On débute le jeu dans le rôle de Steve qui souffre d’une amnésie totale et qui doit découvrir qu’est-ce qui cloche dans la ville de Harvest. Tout cloche dans cette ville en fait et je crois que c’est ce que Harvester réussit le mieux et la principale raison d’en faire l’expérience. Harvest est une imitation tordue d’une petite ville américaine des années cinquantes et l’ambiance de tout le jeu est vraiment dérangeante. Ça motive définitivement notre curiosité de percer le mystère de cet univers. C’est certain que la violence dans le jeu contribue à atteindre ce niveau d’atmosphère tordue. Mais comme je disais, ce n’est définitivement pas à prendre au premier degré.

pc-44566-51341128839

On interagit entre autre avec un camelot qui ramasse le journal le matin au lieu de le livrer, un professeur qui discipline ses élèves au baton de baseball et un militaire cul-de-jatte qui se tient en équilibre au-dessus du boutton qui déclanche une guerre nucléarire. À Harvest, Les citoyens sont obsédés par la consommation de viande rouge et les enfants sont exposés à de la télévision ultra-violente. C’est évident que l’auteur a voulu parodiser et tordre les valeurs et les clichés américains. Il y a plusieurs environnements à explorer dans la ville et les énigmes à résoudre offrent quand même un bon défi. Le gameplay est très standard pour un jeu d’aventure mais dans le dernier segment du jeu, il y a des ennemis à combattre et c’est plutôt boiteux. La stratégie se limite pas mal à cliquer le plus rapidement sur les ennemis jusqu’à ce qu’ils explosent dans une marre de sang.

harvester_5

Il y a tout de même une bonne aventure à travers tout ça mais ce n’est certainement pas la raison pour laquelle ont se souvient de Harvester. Encore reconnu comme le jeu d’aventure le plus violent jamais produit, c’est une recommendation pour ceux qui désirent se plonger dans un univers tordu et dérangeant mais j’avertirais de l’éviter pour ceux qui sont plus facilement choqués. La version intégrale est disponible sur www.gog.com et sur Steam.

rn3_5etoiles

Points Positifs:

+Un bel exemple d’utilisation des FMVs pour le jeu d’aventure.

+Une ambiance macabre et dérangeante.

+Une bonne variété d’endroits à explorer et les énigmes sont pas mal.

Points Négatifs:

-Certains trouveront le niveau de violence exagéré.

-Le gameplay de combat aurait pu être mis de côté.

-Outre la présentation, ne révolutionne pas le genre.

 

 


Partager cet article