Critique – Life Is Strange

Tanya Moore Critiques, Critiques Nouveau, Critiques Nouveau - Microsoft, Critiques Nouveau - Playstation, Uncategorized 0 Comments

Life Is Strange
Développé par Dontnod Entertainment
Publié par Square Enix
PC PS4 PS3 XboxOne Xbox360
Mature 17 ans et plus

Sorti d’abord de façon épisodique en version de téléchargement, la version physique n’est apparût que plusieurs mois après le dévoilement de la finale du jeu. Life Is Strange nous emmène dans un monde d’enquête et satisfait cette question que l’on se pose souvent lorsque l’on joue à ce genre de jeu: si j’avais agis autrement, qu’est-ce qu’il se serait passé ?

Life_is_Strange_03

Jeu de type « pointer et cliquer », on a beaucoup plus l’impression de regarder un film dont nous sommes le héros que de jouer à un jeu vidéo. Ne vous attendez pas à vous battre contre une horde d’ennemis ou de vous retrouvez en plein milieu d’une fusillade qui n’en finit plus. Ce jeu repose principalement sur le dialogue entre la protagoniste et les autres personnages présents.

Life_is_Strange_04

Parlons tout d’abord de l’histoire, vu que c’est ce qui est le plus important dans le cas présent. Nous incarnons Maxine Caulfield, Max pour les intimes, une ado qui étudie en photographie et qui est reconnue pour être une « hipster » reine des « selfies ». Après avoir eu un rêve étrange, Max se réveille en plein milieu de son cours de photographie et se rend compte qu’elle a le pouvoir de revenir dans le temps. Et c’est là la beauté de la chose. C’est grâce à ce pouvoir que les joueurs comblent leur soif de savoir : et si j’avais fait ou dit ça à la place?

Life Is Strange 01

Il est plaisant de pouvoir revenir en arrière pour voir ce qu’il se serait passé si on avait parlé ou agit différemment. Cela nous permet de choisir l’option que l’on pense la meilleure pour avancer dans l’histoire. Celle-ci est bien écrite, elle engage des situations réelles que les adolescents peuvent vivre: une grossesse non désirée, l’intimidation, le suicide, etc. Quoique bien rodé, je dois vous avouer qu’il y a des longueurs dans le jeu et que si j’avais commencé à y jouer lorsque celui-ci sortait par épisodes, je ne crois pas que je l’aurais continué après le deuxième. Ce que je trouve dommage, c’est qu’il n’y a pas d’effets de surprises entre certains épisodes. Ce genre de « cliffhanger » qui fait que l’on veut absolument avoir la suite et que ça nous fâche de devoir attendre le prochain chapitre. Bien que les sujets touchés par le jeu soient intéressants, la lenteur ressentie au niveau des 3 premiers épisodes n’aide pas énormément. Comme j’ai mentionné plus haut, l’essence du jeu c’est le dialogue. Alors c’est parle, parle, recule, autre choix de dialogue, parle, parle, parle, recule, etc. Parfois, les dialogues sont intéressants, mais d’autres fois ils sont simplement juste longs. Malgré cela, le jeu se rattrape vers la fin et nous offre un peu plus d’action que de dialogues.

Life_is_Strange_02

La musique est très bien intégrée et extrêmement bien choisie. Ils ont su utiliser tous les aspects offerts par celle-ci pour immerger le joueur. Je me suis même mise parfois à simplement écouter la musique au lieu de jouer. Une petite déception que j’ai eue: c’est au niveau des graphiques. Étant donné que Life Is Strange est signé d’une collaboration Square Enix et Dontnod Entertainement et que Square Enix ont si ouvertement vanté la qualité de ceux-ci sur leur médias sociaux, je m’attendais à voir des graphismes de la mort comme ils savent si bien nous donner. Que ne fût pas ma déception de voir que ceux-ci ressemblaient plus à un jeu du début de la génération précédente. Pas énormément de textures, des cheveux raides et figés ainsi qu’un manque de finition dans les détails des personnages. Je comprends qu’il manque de définition dans certains aspects du décor, comme les photos, vu que c’était clairement voulu, mais de voir que durant un dialogue Max devient tout d’un coup une ventriloque pour certaines phrases, c’est décevant. Au moins, la mobilité des personnages est assez fluide. C’est juste dommage de voir qu’ils n’ont simplement pas utilisé toutes les capacités graphiques que les consoles et ordinateurs d’aujourd’hui peuvent nous offrir.

Life_is_Strange_05

La durée du jeu est bien, elle n’est ni trop longue ni trop courte. Ça prend environ entre 3 et 4 heures pour finir chaque chapitre. Life Is Strange n’offre pas énormément de défi, il est assez simple, tant dans la jouabilité que dans l’avancement de l’histoire. Même tous les trophées ou exploits sont faciles à obtenir.

Bref, c’est un bon jeu du dimanche ou d’une journée de pluie.

rn3_5etoiles

+ Histoire bien construite
+ Pouvoir revenir dans le temps pour essayer toutes les options offertes
+ Bon choix de musique

– Graphismes décevants
– L’amorce de l’histoire est lente
– Manque de cliffhangers entre les chapitres


Partager cet article