Critique – Yoshi’s Woolly World

Mario J. Ramos Critiques, Critiques Nouveau, Critiques Nouveau - Nintendo 0 Comments

Yoshi’s Woolly World
Développé par Good-Feel
Publié par Nintendo
Disponible sur Wii U
Tous âges

Yoshi’s Woolly World est une toute nouvelle aventure de Yoshi, un jeu de plateforme 2D dans la tradition de Yoshi’s Island. La grande nouveauté dans cette itération des aventures de ce dinosaure mignon, est la thématique de la laine empruntée à Kirby’s Epic Yarn.

Kamek, le vilain koopa magicien, attaque un village de Yoshis, les transforme en balle de laine, puis les kidnappe. Deux Yoshis survivent et décident que c’est à eux de sauver leurs compatriotes.

yoshi_woollyworld1

On retrouve dans Yoshi’s Woolly World les mécaniques habituelles des aventures 2D de Yoshi : attraper des ennemis avec sa langue, les recracher ou les transformer en oeuf (cette fois-ci, des balles de laine), tirer ces balles avec un curseur et l’emblématique saut « flotteur » de Yoshi. On y retrouve aussi les ennemis habituels, notamment les Shy Guy. Jusque-là, c’est territoire familier.

Qu’en est-il de la laine? Seulement un gimmick? Ça aurait pu être, mais ça ne l’est pas. En effet, le thème de la laine et du tricot est intelligemment intégré dans la jouabilité, créant de toutes nouvelles façons pour le joueur d’interagir avec le niveau, avec les ennemis, trouver des objets et pièces secrètes. Par exemple, attraper un fil avec la langue de Yoshi pour défaire le tricot et révéler un endroit caché, ou pousser un mur qui est fait d’un tissu plus « mou », ou transformer un chomp-chomp en boulet inoffensif en lui « tricotant » un manteau.

Les différents véhicules dans lesquels Yoshi peut se transformer sont également de retour, mais au lieu d’être intégrés aux niveaux réguliers, ils apparaissent dans des niveaux bonus qui sont un réel plaisir à jouer (Yoshi moto!), mais qui sont malheureusement trop courts et trop peu nombreux durant de l’aventure.

yoshi_woollyworld3

Les niveaux contiennent une tonne d’objets à collectionner, ce qui signifie de nombreuses heures de rejouabilité et bien du plaisir (ou maux de tête) pour les amateurs de compléter à 100 %. Les différents objets qu’on peut collectionner sont nombreux et peut-être même trop nombreux. Yoshi collectionne principalement des gemmes qu’il peut échanger contre un Power Badge avant chaque niveau. Les Power Badge permettent à Yoshi de ne jamais mourir en tombant dans un trou, d’être immunisé contre la lave et le feu, d’avoir des melons d’eau à l’infini (dont les pépins deviennent des projectiles), entre autres. On collectionne aussi des balles de laine, des fleurs, des petites étoiles, etc. Heureusement, tout cela est facultatif, même si tout collectionner débarre des niveaux bonus.

Que dire de la direction artistique? Chaque niveau impressionne par sa beauté, grâce à l’ingéniosité de l’équipe artistique qui intègre son thème principal avec brio et une attention incroyable aux détails. On ne triche pas : tout est « fait » en tissu, tout est « fait » à la main. Une longue bande de tissu orange : une rivière de lave. Deux petits bouts de fils rouge et orange qui gigotent : une flamme.

yoshi_woollyworld2

Pour ce qui est des boss, comme c’est le cas de la plupart des jeux de plateforme dans l’univers de Mario, ils tendent à être répétitifs et à ne jamais déroger de la règle des trois coups. Cependant, dans Woolly World, des moments 2.5D ont été intégrés durant les combats de boss de monde, ajoutant un peu de nouveauté.

Nintendo insiste sur l’intégration des amiibos dans tous ces jeux et Woolly World ne fait pas exception. D’ailleurs, un amiibo de Yoshi tout spécial, fait en laine, est sorti en même temps que le jeu et peut même être procuré conjointement. Ce Yoshi en laine permet de faire apparaître un deuxième Yoshi sur le jeu, qu’on contrôle en même temps que le premier. C’est amusant, puis le Yoshi extra devient rapidement encombrant. Pour ce qui est des autres amiibos, il suffit d’en balayer un sur le gamepad pour que Yoshi prenne les couleurs de ce personnage, que ce soit des amiibos de Smash Bros, Splatoon ou autres.

À noter qu’un deuxième joueur peut à tout moment rejoindre l’aventure et passer à un mode coop.

yoshi_woollyworld4

Le développeur Good-Feel porte bien son nom : il est difficile de jouer à Yoshi’s Woolly World sans un gros sourire sur le visage. C’est un jeu aux mécaniques amusantes et à l’ambiance reposante. Ce n’est aucunement un jeu difficile, mais les niveaux sont d’une profondeur et longueur surprenantes et contiennent des passages mémorables autant de par leur design que leur direction artistique. Yoshi’s Woolly World est un excellent jeu de plateforme et un « must-have » pour tout propriétaire de Wii U.

rn4_5etoiles

Points positifs
+ Thème de la laine et du tricot brillamment intégré aux mécaniques du jeu
+ Direction artistique incroyable
+ De la profondeur, de la longueur et de la rejouabilité

Points négatifs
– Trop peu de niveau avec les véhicules
– Combats de boss ne surprennent pas
– Intégration amiibo décevante


Partager cet article