Critique : Zombi

Le Jeanbart Critiques, Critiques Nouveau, Critiques Nouveau - Playstation 0 Comments

Zombi
Développé par Ubisoft Monpellier
Publié par Ubisoft
Disponible sur PS4, Xbox One, PC
Classé 18 ans +

Je sais exactement où il est. Encore 2 couloirs et une porte à franchir et je l’aurai rejoint. Un dernier coup d’œil à mon radar afin de m’assurer qu’il n’y ait qu’un seul point rouge droit devant, puis je fonce. Il se tient debout au milieu de la pièce, titubant sur place quand je m’élance sur lui et le frappe à plusieurs reprises avec mon bâton de cricket, jusqu’à lui éclater le crâne. Bam! J’ai ce que je voulais, le contenu de son sac à dos. MON sac à dos.

Zombi est un jeu qui tente de faire les choses différemment. Dans l’ensemble, ça fonctionne très bien, mais parfois ça cause problème. L’un des plus beaux exemples est celui décrit plus haut. Lorsque votre personnage meurt, il devient lui-même un zombie et vous devez le retracer et l’abattre pour récupérer vos items, sinon l’existence de votre nouvel avatar risque d’être difficile. C’est un système, un peu comme celui de Dark Souls, qui nous incite à être prudents et lorsqu’on le jumelle à la rareté des ressources (munitions, armes, etc.), on décuple le niveau de stress et la peur de l’échec, rendant ainsi le jeu naturellement angoissant.

ZOMBI_ActivePause_212915

Malheureusement, la trame narrative ne fait pas beaucoup de place à notre (nos) personnage, qu’on considère finalement plus comme un simple avatar qui change physiquement quand l’on meurt, et pour lequel on n’a aucun attachement. C’est une opportunité manquée qu’un jeu comme State of Decay a réussi à saisir grâce aux relations se développant entre les personnages.

ZombiU

Zombi vous met dans la peau d’un civil qui trouve refuge dans une pièce du métro de Londres suite à une bonne vieille épidémie transformant la population en morts-vivants. Vous êtes guidé par la voix du « Prepper », celui qui a sécurisé votre nouveau domicile. Il vous fournit aussi un pad qui vous permet à la base de scanner votre environnement, de voir la carte et de projeter un signal, similaire à un sonar, détectant les créatures environnantes. Sur la WiiU, les fonctions du pad étaient accessibles via l’écran du gamepad, ce qui ajoutait à l’expérience de jeu selon plusieurs. Heureusement, l’équipe d’Ubisoft a très bien réussi à transposer tout ça sur les nouvelles consoles. La carte est accessible à l’écran comme le sonar et les autres fonctions qui utilisaient le gamepad sont, selon moi, bien rendues. Lorsqu’on fouille dans notre sac, notre inventaire masque la majorité de l’écran sans toutefois mettre le jeu sur pause, répliquant l’action de regarder sur le gamepad et risquer d’être attaqué. Pour le scan et le mode sniper, on devait lever le gamepad à bout de bras dans la version WiiU ce qui n’était pas nécessairement une meilleure chose selon moi.

Par contre, on dit adieu au mode multijoueurs qui utilisait l’écran du gamepad. C’est très dommage, mais je ne vois pas comment Ubisoft aurait pu le transposer facilement sur les autres consoles.

zombi4

Visuellement, ça parait que c’est un port d’un jeu de lancement de la WiiU. Déjà à l’époque, le jeu n’était pas réputé pour ses graphismes, alors imaginez 3 ans plus tard, sur des consoles plus puissantes. Les environnements, quoiqu’un peu répétitifs, sont glauques et nous mettent bien dans l’ambiance. Même chose pour le son qui réussit à merveille à nous garder en haleine sur le bout de notre siège tout au long de l’aventure.

zombi

Mais le gros point faible de Zombi, c’est le système de combat. Les ressources limitées nous forcent à nous servir principalement de notre arme de corps à corps, le bâton de cricket. Bien qu’on apprécie le clin d’œil à Shaun of the Dead, un zombie peut prendre de 1 à 10 coups de bâton avant de s’effondrer. Comme aucun zombie n’oppose de réelle opposition et recule de quelques mètres à chaque coup porté, ça devient un jeu de timing dont on se lasse assez rapidement. D’un autre côté, vous mourrez souvent. Des dizaines de fois sinon plus. Car s’ils attaquent à plusieurs, il est facile de ne pas faire le poids dû au peu d’impact de cette arme. Et ne me parlez pas des zombies explosifs, qui peuvent ruiner votre progression si vous les rencontrez dans une pièce ou un couloir. À moins d’en venir à bout à une bonne distance, il y a de fortes chances que vous explosiez avec eux.

Zombi_5

Au final, Zombi demeure une belle franchise qui apporte un peu de diversité dans un genre souvent redondant. C’est un jeu difficile, qui réussit à nous immerger dans son monde malgré ses lacunes et qui n’abuse pas de moyen facile pour nous faire sursauter. L’ambiance est là, la mécanique est là, reste plus qu’à mieux balancer le système de combat, améliorer l’aspect visuel et s’assurer que toutes les facettes s’imbriquent ensemble et je serai le premier en ligne pour une suite.

rn3_5etoiles

Points positifs 

+ Doit récupérer nos items sur le zombie de notre personnage précédent

+ Ambiances sonores et visuelles réussies

 

Points négatifs 

– Système de combat lassant

– Certaines mécaniques ne fonctionnent pas bien ensemble

– Pas d’attachement à notre personnage


Partager cet article