Des pochettes rétro et leurs dessins douteux

Mat Bennett Blogue 0 Comments

Les années 80 et 90 ont été notoires dans le monde du jeu vidéo pour des localisations douteuses de jeux qui ont eu une présentation totalement différente sur d’autres continents. Évidemment il y a des exemples très connus comme le Mega Man original avec son infâme pochette qui n’a absoluement rien à voir avec le personnage que l’on connait. Bref, desfois c’est assez évident que l’artiste n’avait aucune idée du produit qu’il devait représenter dans sa commande et que le but était «d’américaniser» le produit. Aujourd’hui, c’est plutôt rare car les étideurs de jeux ont compris que leur audience adère à des styles japonais et conservent l’intégrité de l’artiste d’origine. J’ai donc pensé aux cinq jeux qui m’avaient le plus marqués par les dessins de pochettes qui ont été sélectionnés pour l’audience nord-américaine.

 

The Last Battle (Sega Genesis)

lastbattle

Sachant que le manga Fist of the North Star était déjà publié en Amérique du Nord lorsque ce jeu a été produit, je comprend mal la nécessité de changer le titre, les noms et la présentation du jeu. D’ailleur, le jeu NES de Fist of the North Star qui avait été publié deux ans plus tôt avait conservé le nom et un dessin de la série originale pour la pochette. Sega avait aussi opté pour la censure du sang dans le jeu mais je ne comprend pas leur initiative d’avoir changé le nom du héro. Dans quel monde est-ce que quelqu’un a pensé que «Aarzak» était un meilleur nom que «Kenshiro»?

 

Breath of fire 2 (Super Nintendo)

Breathoffire2

Ce jeu est probablement un de mes jeux de Super Nintendo préféré mais sa pochette m’a toujours laissé perplexe. Bow, Katt, Rand et Nina sont quand même bien représentés mais Ryu? Est-ce que je m’apprète à jouer à Conan le barbare? En gros, ils ont vraiment raté le dessin du personnage principal. Ils n’ont même pas respecté la couleur de ses cheveux.

 

Wonder Boy in Monster World (Sega Genesis)

wonderboy

Encore une fois, j’adore ce superbe action-RPG et son gameplay side-scroller. Par contre, la représentation de Shion sur la pochette ne concorde par avec l’univers médiéval-fantastique du jeu. Il a l’air du parfait voyou dans années 90 avec ses espadrilles détachés, ses protèges-genou et son bandeau. Je suis presque surpris que l’artiste ne lui ai pas donné un skateboard sur le dessin. Au moins, ils ont respecté la couleur des cheveux cette fois-ci.

 

Phantasy Star IV (Sega Genesis)

phantasystar

Je donnerais une mention spéciale à Phantasy Star II qui a probablement la pochette la plus étrange mais celle du IV est à mon avis plus représentative de l’«américanisation» du dessin. C’est d’autant plus apparent car certaines séquences du jeu sont rendues dans un style manga qui n’a rien à voir avec le dessin de la pochette. Je trouve d’ailleur très drole la coquille moulante du personnage principal sur la pochette américaine.

 

Tecmo Secret of the Stars (Super Nintendo)

secretofthestars

Il n’y a pas d’ordre particulier pour les autres entrées mais si j’avais à décerner une première place, ce serait définitivement à l’infâme pochette de Secret of the Stars. J’ai l’impression que l’artiste a essayé de dessiner un jeune Macaulay Culkin à côté de Jim Carrey avec d’autres personnages inspirés de dessins animés des années 90. Évidemment, le jeu original japonais Aqutallion n’a rien à voir avec cette image.


Partager cet article