Critique: The Guardian Legend

Simon Lahaye Critiques, Critiques Rétro, Critiques Rétro - Nintendo 0 Comments

The Guardian Legend
Développé par : Compile
Publié par : Broderbund en 1989
Disponible sur NES

The Guardian Legend titre The Guardian Legend boite

 

The Guardian Legend est un hybride jeu de tir spatial vertical / action aventure. Il incorpore des éléments de The Legend of Zelda, 1942 et Blaster Master. Il a été développé par Compile, le même studio qui nous a notamment donné Zanac, Blazing Lazers et M.U.S.H.A. The Guardian Legend est la suite de Guardic, un jeu jamais publié en Amérique du nord.

*Cliquez sur les GIFs animés pour les afficher en « HD » *

 The Guardian Legend jungle failed

Trame narrative
Vous êtes un gardien et votre mission consiste à détruire un monde extra-terrestre avant qu’il n’atteigne et infecte la terre. Le jeu est parsemé d’indices et de messages qui ont été laissé par votre prédécesseur ayant échoué sa mission. Vous avez la capacité de prendre deux formes; soit un vaisseau spatial ou un humanoïde. Le jeu se déroule alors que vous parcourez le monde à la recherche de dix dispositifs de sécurité à détruire. Ses missions se déroulent soit lors de missions de vol ou lors de l’exploration du labyrinthe de la planète.

 

 

 

 

Deux excellents jeux en un
The Guardian Legend est en réalité deux jeux très bien intégrés. Les items, armes secondaires et augmentations de puissances amassés dans les missions d’explorations sont ajoutés à votre inventaire et demeurent disponibles pendant les missions de vol. J’apprécie le rythme bien dosé auquel les missions de vols sont présentées.

 

 

The Guardian Legend jungle password The Guardian Legend password2

Système de sauvegarde
À différents endroits dans le labyrinthe, vous allez rencontrer des « Landers », ces personnes sous formes de boules bleues. Les « Landers » tiennent parfois des magasins. On peut y faire des achats avec des power chips. Parfois, les « Landers » vous offrent de sauvegarder votre partie à l’aide d’un système de mot de passe. Attention, ces deniers sont composés de 32 caractères ! Une fois votre mot de passe bien noté (ou photographié) vous pouvez le tester avant d’éteindre votre console.

 

 

The Guardian Legend inventaire 

Interface et carte
L’exploration du labyrinthe est facilitée par une carte qui indique quels endroits restent à explorer. Jamais on ne sent coincé. On sait où aller en tout temps et on a hâte d’explorer de nouvelles zones et découvrir de nouveaux items. L’expérience de jeu est vraiment très agréable. Après avoir complété une mission et battu un boss en mode SHMUP, vous obtenez une clé au symbole correspondant à une nouvelle section à explorer.

 

 

Items et power ups
Le jeu met à votre disposition une arme principale et plusieurs armes secondaires. L’arme principale est à son plus fort lorsque notre barre de vie est pleine. On choisit quelle arme secondaire utiliser par l’écran d’inventaire. L’utilisation des armes secondaires nécessite des Power Chips. Vu que ces dernières servent aussi de monnaie pour les boutiques, il fait éviter le gaspillage. Les armes secondaires sont chacune utiles dans des contextes différents. Certaines sont plus utiles dans les missions de vol alors que d’autres sont plus utiles contre les boss. À vous de découvrir comment vous aimez les utiliser.

 

 

 

Des boss difficiles !
Le jeu en générale offre un niveau de difficulté bien dosé. Les bosses, cependant peuvent être assez corsés. Il est frustrant d’affronter un boss qui peut vous tuer en 4 coups et se déplace si vite qu’il est difficile de l’éviter, surtout quand vous devez le frapper plusieurs dizaines de fois avant de le tuer.

 

 rn4_5etoiles

 

Points positifs
+ Un excellent SHMUP et un excellent action-adventure bien combinés.
+ L’exploration est agréable, sans temps morts.
+ Excellente trame sonore.
+ Grande variété d’armes et d’items à amasser.
Points Négatifs
– Quelques bugs de détections de collision.
– Inégalité dans la difficulté des sections et des boss.
– Mots de passes trop complexes.


Partager cet article