Le déclin et la chute de Final Fantasy

Mat Bennett Blogue 3 Comments

Je sais que certains ne seront pas d’accord avec moi la-dessus et je tiens avant tout à préciser que c’est une question d’opinion personnelle et non pas une façon pour moi de choquer certains fans. Évidemment qu’on a tous un cadre de référence différent et une perception qui vient avec. Dans mon cas, j’ai grandi avec des classiques comme Final Fantasy IV, VI, Super Mario RPG et Chrono Trigger. Mon appréciation de ces titres est donc en effet très nostalgique. Les générations suivantes ont grandi avec d’autres jeux et en auront une appréciation différente j’en convient. Ceci étant dit, voici donc ma perception bien personnelle de ce qu’est devenu, selon l’avis d’un fan des FF rétros, la franchise Final Fantasy et les déceptions systématiques qui m’ont été servies par Square Enix dans les dernières années. Je précise tout de suite que j’exclu FFXI et XIV car je ne joue pas à des MMORPG.

TidusDERP

J’ai d’abord été vraiment surpris quand Square a annoncé les versions remasterisées de FF X / FF X-2 pour Playstation 3/4/Vita. Pourquoi donc ne pas plancher à la place sur le remake de FF VII que tout le monde demande? Je me demandais bien dans quel univers avions-nous besoin de revivre ces catastrophes-là. Pour moi, Final Fantasy X a été le début de la fin du gage de qualité de la série. Évidemment que lorsque j’y ai joué pour la première fois, je me suis quasiment forcé à aimé ce jeu. Ça ne peut pas être mauvais voyons! C’est un Final Fantasy! J’ai l’impression que le fan en moi essayait de me convaincre que ce n’était pas si pire que ça. Je me suis littéralement forcé à le finir et j’ai dû me rendre à l’évidence que ma déception était bien réelle…

char

D’abord, le jeu est extrêmement linéaire. En gros, il faut juste traverser des environnements à exploration limitée comme des corridors avec quelques embranchements menant à un coffre une fois de temps-en-temps. Le but étant de voyager de points en points et déclancher des animations peu intéressante d’interaction entre des personnage qui sont de piètres copies de ceux de Final Fantasy VII. On a le personnage principal aux cheveux blonds trop de gel avec une épée, la fille spirituelle au coeur pur qui se bat avec un staff, la brunette plantureuse et un lion bleu, parce qu’évidemment, le loup rouge était populaire. Et même lorsqu’on obtient un airship, il n’y pas plus d’exploration car il suffit de sélectionner une destination dans une liste de points. Et puis c’est qui le génie qui a décidé de mettre une tique à orignal comme boss final?

tick

Mais je crois que ce qui m’a laissé le plus froid dans tout ça est le trop plein d’excentricité de cet univers qui ne rime à rien. Dans le passé, FF VI avait innové en introduisant davantage de technologie dans le contexte médiéval habituel avec une touche steampunk. FF VII a poussé l’idée davantage avec encore plus de technologie dans l’univers RPG mais au moins on avait encore des points de repère car bien que les éléments sci-fi étaient évidents, une maison avait l’air d’une maison, une télé avait l’air d’une télé, etc… Selon moi, FF X a l’air de rien. Les habits des personnages n’ont aucune logique outre la volonté d’être excentriques, les villes et villages ont peu de références comprenables et les cultures que l’on croise sont peu intéressantes et semblent seulement servir à un simple éventail de diversité excentrique. C’est un peu comme si plein d’éléments du jeu étaient dans le genre des trois coquillages dans Demolition Man; on saura jamais comment s’en servir et on se demande en maudit ce que ça fait là. Bref, ça a fait en sorte que je me foue pas mal de ce monde et de ce qu’il va devenir car je n’ai aucun repère. On me sert une réalité avec peu de logique ou fondation que je devrait accepter sans poser de questions? Non merci.

airship

On va sauter par dessus FF X-2 d’accord? C’est comme FF X avec un scénario encore moins bon et plus (BEAUCOUP plus) de fan-service. J’ai par contre été agréablement surpris quand j’ai vu que pour FF XII, on retournait à un univers médiéval plus traditionnel avec encore un peu de steampunk. Mon enthousiasme s’est rapidement dégonflé quand j’ai plonger dans ce scénario-là. J’aurai bien voulu commenter dessus mais je viens de me rendre compte en écrivant cet article que je ne me souvient même pas de l’histoire de FF XII, un jeu que j’ai joué du début à la fin. C’est à ce point mal écrit et peu mémorable. Toute une déception pour un RPG, un genre de jeu reconnu pour nous immerger dans un scénario vivant et nous faire rêver d’aventure. En plus, qui donc a créé Vaan comme personnage principal? On dirait qu’il n’a pas d’âme tellement qu’il ne témoigne d’aucun sentiment. Je suis persuadé que si on retirerait toute trace de Vaan, qui je le rappel est le personnage principal de FF XII, qu’il n’y aurait pratiquement aucun impact sur la majorité des dialogues, le scénario et le dénouement du jeu. Comment ça finit déjà?

Penelo_confronts_vaan

Donc, après deux jeux que j’ai finit de peine et de misère (dont un que je ne me souvient même pas de son histoire), j’ai commencé à apprendre de mes expérience et je n’ai pas fait l’achat de Final Fantasy XIII à sa sortie (ni après d’ailleur). Un ami a finit par me le prêter et je dois être franc, j’y ai jouer environ 3 heures avant de tout abandonner. De retour en force sont les concepts abstraits qui ne riment à rien. C’est quoi donc un LaCie pis un FalCie? Pourquoi donc est-ce que ça devrait m’intéresser? C’est quoi Cocoon? Une planète? Pourquoi est-ce que rien ne s’explique de soit même et qu’il faut absolument un monologue d’exposition plate pour me dire qu’est-ce qui est quoi dans tout ça? Le gameplay est aussi plus linéaire que jamais. Je suis pas mal certain que pendant les quelques heures que j’ai joué, que mon thumbstick de gauche était pas mal toujours pointé vers l’avant pour avancer dans une série de corridors en ligne droite. Évidemment que plusieurs m’ont dit qu’après environ 15 heures le jeu devient moins linéaire… Je sais pas pour vous, mais moi je préfère que mes jeux vidéo soient intéressants dès le début. Et avec toute cette exhaspération, ça a été mon dernier contact avec cette franchise qui a déjà été pour moi un incontournable du jeu RPG.

FFxiiimap

Un ami m’a parlé de Final Fantasy XV, que le jeu est vraiment beau et que je devrais essayer le démo. Je n’ai même pas l’intérêt d’aller voir les vidéos du jeu, encore moins d’essayer le démo. Je suis littérallement brulé par la franchise et je ne pense pas jamais y retourner. Oui le jeu a probablement une esthétique irréprochable comme Square Enix nous a démontré sans cesse qu’ils en sont capables. Ça résume justement ma perception du Square Enix contemporain: beaucoup de style, aucune substance. Je sais bien que ces jeux ont leurs lots de fan et surement qu’ils ont leurs raisons mais pour ce qui est de mon opinion personnelle, j’ai tiré un trait sur Final Fantasy.


Partager cet article

  • Patrick Sansoucy

    Plutôt en accord avec toi, le 10 avait une pas pire histoire
    mais était beaucoup trop linéaire, je l’ai détesté la première fois j’y ai joué
    (ayant moi aussi débuté et grandit avec les FF du Snes et du Playstation 1 qui
    étaient juste magique), avec le temps j’ai appris a moins le détester. Le 12 avait
    une super liberté, des tonnes de quêtes secondaires, un univers ouvert et intéressant
    mais l’histoire principale était moche et on passait tellement de temps sur les
    quêtes secondaires qu’on l’oubliait totalement!
    De plus, on avait aucun attachement aux personnages qui au final était
    tous aussi vide les uns que les autres. Le 13 était long, plate linéaire au maximum et incompréhensible, 13-2
    était semblable avec quelque petites améliorations. 13-3 était selon moi le plus intéressant des
    FF depuis longtemps au niveau du gameplay et de la liberté, cependant comme le
    jeu était plaisant à jouer ils nous ont obligé
    d’y jouer avec une limite de temps merdique et frustrante qui laissait peu de
    place à l’exploration et la découverte, ça tout gâché d’un final fantasy qui
    aurait enfin pu être très bon.

  • Marc Prud’homme

    J’ai vraiment aimé FF X (à part le « voice acting » en anglais qui était pourris), je l’ai trouvé a l’époque très innovateur. Tous les autre FF ( à part Mistic Quest ) étaient bâtis un peu sur le même « frame », une ville/village, une quête, une map monde, un donjon, un boss. Ça faisait différent d’avoir un jeu un peu plus linéaire. Les combats était très cool aussi avec le coté plus tactique puisqu’on pouvait voir l’ordre d’attaque, ça te donnait un environnement plus relaxe. La façon de contrôler les Summons, chaque summon était un perso en soit. Très cool. Bon la plupart des « mini-games » était poche mais le Blitzball était top. Pas mal mieux que les course de Chocobo mais moins bon que le Tetra Master de FF IX ( qui est à ce jour mon « mini-game » préféré des FF ) et finalement, même si ce n’était pas top qualité, le fait d’avoir des voix sur les personnages était carrément génial! Maintenant la plupart des jeux ont du « voice acting », mais à l’époque c’était révolutionnaire!

    Pour moi le déclin commence avec FF X-2! Quel concept de marde! Un fan service de p’tits pubères qui veulent voir les héroïnes en mini shorts!! Puis, utiliser le nom de la franchise pour faire un MMORPG et capitaliser sur le succès des jeu précédent qui n’ont aucun rapport avec ce style de jeu. Pour moi, avec ces deux titres Square à énormément baisser dans mon estime, Il sont passé au rang d’un EA qui publie de la marde et capitalise sur une gloire passé, avec leur tonne de remake qu’il sortent sur toutes les plateforme imaginable à des prix ridiculement élevé.

    J’espère qu’ils ne vont pas raté leur coup avec le remake de FF VII! FF XV à l’Air pas si pire mais c’est clair que j’achète pas ça à la sortie!

  • Erip Darig

    Pour vaan qui est le héros de FF XII, c’est faux, c’est plus Ashe l’héroïne du jeu (quoi que l’histoire est tellement absente de ce jeu qu’il n’y a pas de vrai héros). Seulement on démarre avec Vaan car c’est un novice ce qui permet d’explorer le monde et de nous montrer ses mécaniques. Pour FF XII C’est Star Wars :

    Un Jeune novice (vaan)

    Un contrebandier (balthier) et son sidekick animal (fran)
    Un mentor (le vieux barbu dont j’ai oublié le nom)
    Une Princesse (ashe)

    Les judges méchants en armure ( dark vador).

    FF X le système de combat était bien, le sphérier c’était cool. Même si le fait que les invocations soient des persos oblige à grinder. Et les quêtes annexes (chimères purgatrices, armes ultimes) certaines sont ridicules (éviter 100 fois la foudre… CA c’est du grand RPG).

    FF XIII J’ai très peu joué cela m’a vite ennuyé.

    Malgré tous les défauts des final fantasy il leur reste une qualité c’est le dépaysement complet qu’ils arrivent à produire. On voyage on voit des choses incroyables et des personnages incroyables.

    Et on peut avoir des voix dans le jeu et rester un bon jeu et être dynamique et intéressant avec du tour par tour comme l’a montré le remake de FF IV sur DS.