Les cartoons du samedi matin sur votre SNES

Mat Bennett Blogue 1 Comment

Pour moi, un souvenir de jeunesse qui va immanquablement de pair avec mon passé de retrogamer est le rituel des dessins animés du samedi matin. Étant jeune, un de mes moments préférés de la semaine était de me lever de bonne heure le samedi et d’amener mon déjeuner devant la télé à temps pour mes émissions préférées. Bien que j’en écoutais quelques unes en français, j’ai graduellement gravité vers les productions anglophones qui étaient généralement un peu plus matures en visant un public adolescent avec plus d’action. La popularité de plusieurs de ces dessins animés a mené à de superbes adaptations de jeux vidéos comme Duck Tales et Darkwing Duck. Il y en a d’autres beaucoup moins connus par contre qui ont eu droit à des adaptations sur SNES et j’ai pensé qu’on pourrait jetter un coup d’oeil à quelques unes.

King Arthur and the Knights of Justice

https://www.youtube.com/watch?v=g_uSvCBtMF0

Les chevaliers de la table ronde ont été fait prisonniers par Morgana et le royaume est en péril. Le plan de Merlin pour remplacer ses guerriers perdus est d’aller chercher dans le futur, en 1992, une équipe de football qui prendra la place des chevaliers légendaires. C’est probablement un des pires plans jamais conçu dans l’histoire de la fiction mais dans un dessin animé des années 90s, c’était vraiment cool. Les armures et les pouvoirs des armes de chacun des chevaliers étaient génials et j’aimais beaucoup le mix médiéval fantastique avec des références contemporaines. C’est la prémisse parfaite pour un superbe action-RPG. En plus c’est produit par Enix? Ça doit être malade! Eh bien non. Ce jeu est un échec total avec des quêtes cryptiques, des mécaniques de combat mal programmées et c’est en plus parsemé de bogues. Vraiment décevant comme première entrée sur cette liste…On peut surement trouver mieux. Ne perdez pas votre temps avec ça.

knightofjustice

Wild C.A.T.s

Voici une franchise que j’aime beaucoup en bande dessiné mais que j’ai découvert initialement par son adaptation en dessin animé à la télé. C’était bourré d’action et on voyait clairement que les producteurs ont voulu exploité la même veine que l’adaptation en dessin animé très populaire de la même époque, X-men. La version originale en BD était clairement destinée à un auditoire plus mature mais l’adaptation télévisuelle a fait quand même du beau travail d’amener les personnages originaux dans leur lutte contre Helspont au petit écran tout public. L’adaptation de la franchise au SNES est pas mauvaise mais semble souffrir cruelement d’un manque de budget et de temps. C’est un beat’em up asser simple qui se joue malheureusement à un seul joueur. En plus, on ne peut pas choisir le personnage qu’on veut sauf au dernier tableau. Chaque tableau impose un des Wild C.A.T.s dont Spartan, Warblade et Maul… Quoi?! On ne joue jamais avec Grifter, le personnage icône de la franchise? Pour ceux qui ne connaissent pas la franchise, c’est comme si vous jouez à un jeu de X-men qui a Wolverine à l’écran de départ et pendant les séquences de dialogue mais qu’on ne peut jamais jouer avec. Bon, c’est meilleur que Knights of Justice mais c’est un jeu qui semble « botché ».

Jim-Lees-Wild-C.A.T.S.-01

SWAT Kats: The Radical Squadron

SWAT Kats est un autre excellent dessin animé des années 90s mais qui semble par contre avoir voulu surfer sur la vague de popularité des émissions avec des héros anthropomorphiques comme Teenage Mutant Ninja Turtles. Les héros, Razor et T-Bone, sont membres de la force de police de Megakat City. Ils se font destituer après qu’une tentative d’appréhender des bandits détruise leur quartier général. Ils iront après coup travailler dans une cour à déchets où ils vont se construire des gadgets et des véhicules pour continuer à combattre le crime. Là, on commence à parler d’un vrai bon jeu. Cette adaptation SNES est un excellent jeu de platforme avec une très bonne trame sonorre et des styles de gameplay variés. Nos deux héros ont chacun leur spécialité qui influencera le chemin à prendre dans un tableau. Razor, un peu plus agile, a un jet-pack qui lui permet de franchir des obstacles et T-Bone, un peu plus lourdeau, a un bazooka qui lui permet de détruire certains murs. Il y a quelques séquences shmup dans le style de Gyruss et on peut même augmenter le niveau d’expérience de nos héros en tuant des ennemis et collectant des items. Ça aura pour effet d’avoir une plus grande quantité de points de vie et ça améliorera la puissance et la portée de nos  projectiles. Enfin on tombe sur un excellent jeu! Je vous recommande fortement ce platformer publié par Hudson Soft.

swat-kats-04-big

The Pirates of Dark Water

C’est la dernière adaptation dont je voulais parler dans cet article et un autre jeu qui en vaut le détour. Pirates of Dark Water est une aventure de pirates qui se déroule dans le monde de Mer, une planète différente de la Terre où les corsaires doivent être méfiants des océans car une marée noire cherche continuellement à dévorrer les êtres vivants qui tombent à l’eau. Le héro est Ren, un jeune prince déchu qui recherche des trésors magiques pour restaurer l’équilibre du monde et éventuellement détruire le Dark Water. L’adaptation en jeu vidéo est vraiment géniale même si l’histoire est mise en arrière plan. C’est un superbe beat’em up qui heureusement, se joue cette fois-ci à deux joueurs. Il y a plusieurs tableaux avec différents thèmes et la musique est vraiment bonne avec des tons de rock/métal. C’est certain que ça aide beaucoup que le jeu ait été publié par Sunsoft. Il y a aussi eu une adaptation sur Sega Genesis mais qui est un jeu de platforme et qui est complètement différent de celui-ci. Quand on parle de bons jeux beat’em up sur SNES, on oublie trop souvent Pirates of Dark Water et je vous suggère d’y jetter un coup d’oeil.

the-pirates-of-dark-water-super-nintendo-snes-002


Partager cet article

  • Erip Darig

    Il y a aussi phantom 2040 sur snes. La série était bonne et le jeu pas trop mal du moins dans mes souvenirs.