Mystic Melee – Le speedrunner de légende, c’est vous.

Axel C. Blogue, Critiques, Critiques Nouveau, Critiques Nouveau - PC 0 Comments

Mystic Melee (2017)
Edité par Serenity Force
Développé par Ben Hopkins
Jeu PC tout public

Nous voici début octobre et les saisons ne savent pas ce qu’elles veulent ! Du coup, vous restez chez vous à épurer les soldes du week-end sur Steam sous votre couverture douce. Mais vous ne trouvez pas l’inspiration au milieu de tous ces maudits simulateurs de camions. Ce que vous ne savez pas. c’est qu’ailleurs, au milieu des sorties de septembre, un jeu indé à besoins de vous. Alors, quoi de mieux en ces temps troublés qu’un petit challenge solo ou entre amis ? Tenez-vous prêt, Mystic Melee va vous faire courir.

Contexte

Amis de la vitesse bonjour. Voilà un titre qui fera plaisir aux speedrunners de tous horizons. Pour les néophytes, Mystic Melee est donc un jeu action aventure solo basé sur les réflexes et la vitesse. L’objectif est simple, réaliser les différents tableaux en un minimum de temps tout en évitant les ennemis. Le pitch l’est tout autant: vous prenez le contrôle de différents mages élémentaires qui doivent sauver le monde d’un mal mystérieux qui s’étend dans la galaxie, flippant et simple, mais au moins on ne reprochera pas au scénario d’être incohérent.

Level design

Vous serez ravi d’apprendre que nous retrouvons dans Mystic melee les souvenirs graphiques de nos chères bornes d’arcades, qui, j’en suis sûr, saura raviver la flamme du défi dans vos yeux aussi myopes soient-ils. L’univers du jeu se veut minimaliste et aborde un chatoyant style rétro qui s’inscrit parfaitement dans la dynamique proposée dans son gameplay que l’on discutera plus bas. Vous retrouvez donc une panoplie de monde différents (5 au total), vous transportant dans des ambiances subtilement travaillées. Les contrastes, les lumières et l’aspect de profondeur offert par l’arrière-plan offrent une expérience vraiment sympathique. J’entends le petit criard au fond me dire « eh, c’pas important ça, moi je veux rush les map en 30 secondes chrono, le reste eh ! », auquel je répondrai « tout doux vil faquin. Assis toi et écoute ». Quitte à faire du born and retry, autant évoluer dans un monde sympathique non ?

Car malgré une ambiance plutôt riche (non ce n’est pas un reproche), cela ne gêne en aucun cas la progression dans le jeu et on ne risque pas de manger un mur pour une histoire de détail mal géré. En un mot, le jeu est beau, et gère parfaitement son style rétro sans en rajouter ce qui est quand même important si vous passez du temps à tryhard. Dans l’ensemble, les niveaux sont originaux et bien construits, les dynamiques offertes par l’environnement donnant aisément une idée de quel chemin choisir. En clair, si vous êtes un petit nouveau du speedrun, voilà de quoi vous mettre à l’étrier et si vous pesez déjà bien dans la balance, je ne peux que vous conseiller de vous y mettre. Mais poursuivons voulez-vous ?

Gameplay

Commençons par la prise en main, qui se veut standard dans le médium. Vous pouvez effectuer des doubles sauts, des dash, des glissades sur les pentes, et prendre appuie sur les parois. Bref, ne traînons pas en longueur, car on reste sur du classique alors abordons le cœur du jeu.

Petit point original pour commencer, la possibilité de pouvoir récolter des charges de pouvoirs élémentaires vous permettant de maltraiter les innocents insectes qui vous servent d’ennemis (ben oui, mais ils se mettent en travers de votre chemin).Faîtes attention, car votre barre de vie n’est pas infinie et une bestiole sortie de nulle part vous rappellera que mère nature peut quand même vous mettre des claques, même si vous voulez sauver le monde. Bien que le plus souvent vous pourrez les éviter il sera donc nécessaire de vous servir de vos pouvoirs. Ceux-ci sont assez variés et deviennent même indispensables pour éviter certains pièges ou progresser dans le niveau pour traverser des obstacles. Autre élément, on retrouve en extra des phases de boss (pour l’instant une seule puisque le jeu est en accès anticipé) qui permettent de varier un peu l’expérience.

Pour la partie speedrun, Mystic Melee propose en plus un outil très intéressant : à la fin de vos run, vous disposerez d’un leaderboard récapitulant vos temps sur le niveau et ceux de vos amis à la manière d’un trackmania.

Finalement, vous aurez la possibilité de jouer 4 personnages. Fondamentalement, rien ne les différencie en terme de statistiques, sauf pour ce qui est des attaques ce qui sera plus important pour le mode multijoueur. Honnêtement, ce mode vient vraiment en bonus si vous avez des amis avec qui jouer (le contraire serait dommage) car, encore une fois, le jeu est récent donc les serveurs en ligne sont aussi pauvres que le tiers-monde. En local vous pourrez néanmoins choisir parmi 4 modes : mêlée, capture de point, football et survie, ce qui reste relativement divertissant pour faire chauffer les manettes.

 

Conclusion

Un jeu fort sympathique et graphiquement très agréable. Mystic melee se joue rapidement et offre aux débutants comme aux experts un terrain de jeu complet et travaillé. Même si son prix pourra en rebuter certain (16$), je vous conseille au moins de le mettre dans votre liste de souhait si vous voulez tester un speedrun qui s’inscrit d’ors et déjà comme étant un classique du genre.


Partager cet article