Suggestion de lecture : Console Wars de Blake J. Harris

Simon Lahaye Blogue 1 Comment

Console Wars couverture

   Blake J. Harris a interviewé environ 200 personnes pour la rédaction de son livre. Il a ensuite réuni l’information accumulée pour concocter un récit qui se lit comme un roman. Publié en mai 2014, le livre se concentre sur la génération 16 bits et raconte l’histoire plus particulièrement du point de vue de Sega.  Des retours en arrière et des mises en situation sont insérés lorsqu’il est nécessaire et enrichissent le récit sans nuire à son déroulement logique.

 

Tom Kalinske

 

Résumé

Console Wars est l’histoire de Tom Kalinske. Ancien cadre chez Mattel, il est recruté par le PDG de Sega, Hayao Nakayama, dans le but de diriger la filiale nord-américaine de Sega et faire de la Genesis un succès. Kalinske forme une équipe de génies du marketing et s’attaque à Nintendo et leur 90 % de part de marché. Sega obtient du succès notamment grâce à Sonic et le « Sega Scream ». Des querelles internes entre les filiales américaine et japonaise, en plus des échecs du 32X et du Sega Saturn viennent compromettre ce succès. Une pénible période de déclin s’ouvre ensuite alors que Nintendo revient à la charge, et que Sony entre en scène.

 

Appréciation

Même si le livre fait 600 pages, il a su capter mon attention presque sans relâche. Quand même, certains dialogues semblent tirés d’un téléfilm de série B et trop de temps à mon goût est consacré à expliquer des choses élémentaires. Console Wars adopte visiblement l’approche David et Goliath (Sega contre Nintendo), ce qui risque de déplaire aux fans de Nintendo mais qui fait surtout en sorte que les autres consoles ne sont presque pas mentionnées. Le livre donne beaucoup de détails techniques sur le développement des jeux et des consoles. Il révèle même des détails à propos de projets qui n’ont jamais vu le jour. Imaginez, pour un instant, une console développée conjointement par Sega et Sony…

 

Adaptation cinéma

Une adaptation pour le grand écran est prévue pour Console Wars. Encore aucune date de sortie n’a été annoncée. Le film sera produit par Scott Rudin (Moneyball, True Grit, The Social Network) et réalisé par le duo Seth Rogen et Evan Goldberg (Superbad, Pineaple Express, The Interview).

 

Rogen & Goldberg

 

D’ailleurs, à propos de Rogen et Goldberg, ils signent la préface du livre où ils se remémorent leurs souvenirs reliés aux jeux de façon aléatoire et assez ordinaire. Croyez-moi, si vous sautez la préface, vous ne manquez rien.

 

Il est vraiment intéressant de connaître l’envers du décor raconté par les principaux acteurs. Si comme moi, vous avez vécu la guerre des consoles 16 bits, votre lecture en sera d’autant plus agréable et vos souvenirs personnels viendront se greffer au récit. Je gage que vous serez aussi amenés à agrémenter votre lecture de recherches en ligne pour revoir les publicités aux slogans mémorables tels que « Welcome to the Next Level », « Play It loud » ou « It’s Thinking ». Pour un sentiment nostalgique absolu, faites comme moi et faites jouer une sélection de musique tout en lisant. La génération 16 bits représente un âge d’or du jeu vidéo et j’ai adoré m’y replonger. En outre, la lecture du livre a amplifié mon appétit de SNES et de Genesis.

 

Le livre est disponible en ligne ou chez tout bon libraire.

 

 D’autres suggestions de lectures sur le retrogaming:

 Game over couverture

Game Over – David Scheff – 1994

Retrace l’histoire de Nintendo, des origines au Nintendo 64. Le chapitre qui porte sur l’acquisition des droits de Tetris est digne d’un James Bond.

 

Ready player 1 couverture

Ready Player One – Ernest Cline – 2011

Excellente fiction dystopique à mi-chemin entre Harry Potter et La Matrice. Les références culturelles aux années 80 et au gaming procurent de multiples « nerdgasms ».

 


Partager cet article

  • David Blais

    Excellent article! J’ajoute le très informatif « Replay » de Tristan Donovan aux suggestions.