Tales from the candlekeep : Tomb of Annihilation – Du D&D nouveau genre.

Eric «familledegamer» T. Blogue, Critiques Nouveau - PC 0 Comments

Tales from the candlekeep : Tomb of Annihilation
Editeur: BKOM studios
Développeur: BKOM studios
Plateforme: PC et MAC (par Steam)
Public cible: 25 à 45 ans

Les attentes étaient grandes pour ce  jeu de tactique, avec des mondes créés aléatoirement, inspiré de Dungeons and Dragons et conçu par un studio en bonne partie Québécois (l’autre partie à Los Angeles). J’étais prêt, je voulais jouer un personnage, me fier au hasard pour faire mes dégâts, être submergé par l’histoire et me creuser la tête pour survivre! Ce n’est pas ce que j’ai eu malheureusement…

D’où vient ce jeu?
Avant de se lancer dans Tales from the candlekeep : Tomb of Annihilation, il faut savoir que le principe est basé sur le jeu de société du même nom qui vaut plus de 100$. C’est la même aventure, à quelques détails prêts, mais tous les éléments de hasard sont gérer par le jeu au lieu des joueurs. Il a été créé par BKOM studios qui se spécialise presque entièrement en jeux pour mobile. De plus, les dynamiques du jeu viennent de la 4e édition, souvent considérée comme la plus controversée.

Ce que ce jeu fait bien :
– Graphiquement, c’est très joli.
– Une fidèle expérience du jeu de société.
– Plusieurs modes de difficulté pour chaque quête.
– Un système intéressant pour améliorer son équipement et qui force à faire des choix de priorité.
– Quatre personnages aux habiletés différentes, tous jouables en même temps.
– La musique permet de se mettre dans l’ambiance.
– Le système de combat tactique représente un défi intéressant dans la gestion du positionnement de son groupe en fonction des cases découvertes.
– La découverte de la carte en explorant des cases dans lesquels se trouvent des éléments aléatoires transforme l’expérience de jeu d’une quête à l’autre et augmente la jouabilité.

Ce que ce jeu aurait pu faire mieux :
– L’histoire, et ainsi la motivation des joueurs, est minime et mal présentée, ce qui réduit grandement l’immersion. (Peut-être que c’est suffisant pour un jeu de société, mais pas pour un jeu vidéo).
– Pas de création de personnage et peu d’attachement aux personnages.
– L’ambiance générale donne une énorme impression qu’on joue à un jeu mobile sur l’ordinateur.
– Les récompenses à la fin des quêtes ressemblent à un jeu «payé pour gagner», avec des coffres de trésor aléatoires. Ce serait facile de faire payer les joueurs pour acheter des coffres supplémentaires.
– Créer du nouvel équipement peut échouer, détruisant les matériaux nécessaires, et c’est basé sur le hasard. On peut influencer le hasard en payant plus cher pour l’équipement, mais il n’y a jamais de garantie que ça fonctionne.
– Beaucoup de répétition à faire pour acquérir de l’or et de l’équipement pour faire les missions plus difficiles. Le sentiment de «grinder» est fort puisque l’histoire ne prend pas sa place.

Ce qui rend le jeu désagréable parce qu’on a l’impression de vivre une injustice:
– Le jeu fonctionne en découvrant des nouvelles tuiles de la carte de combat. Chaque tuile a du contenu aléatoire, mais ce contenu agira toujours avant vous, ce qui fait que tous les monstres nouvellement découverts ont une attaque gratuite sur les héros.
– Les boss ne respectent pas l’ordre établie des tours de combat puisqu’ils peuvent attaquer après chaque héro. En clair, le héro qui a découvert le boss devra subir 4 de ses attaques avant de pouvoir agir à nouveau. L’attaque gratuite du boss lors de sa découverte et une attaque supplémentaire pour les tours de tous les autres héros, donc 3. Si vos héros ne se promènent pas en groupe, la chance de survie de celui qui découvre le boss est presque nulle.
– Finalement, le plus gros irritant du jeu c’est les événements aléatoires qui arrivent après l’action de chacun de vos héros. Ces événements vont régulièrement résulter en une perte de points de vie pour vos héros. La majorité des batailles que j’ai perdues ont été de cette manière. Une malchance avec l’événement aléatoire qui a tué mon héro. Et même si certain pouvoir peuvent annuler ces événements, ils ne sont pas assez disponibles ou s’épuisent trop facilement dans les batailles de boss.
Pour avoir une réelle chance d’apprécier le jeu il faut refaire des quêtes déjà complétées pour amasser du meilleur équipement et ainsi, avec un peu de chance, réussir les quêtes les plus dures.

Verdict finale :
Je vous conseille ce jeu si vous aimer le jeu de table qui a été sa référence ou si vous appréciez les jeux mobiles dans le même genre. Sinon, passez votre chemin, il y a plusieurs excellent jeux de tactique avec des histoires plus riches, des personnages plus intéressants et qui donnent aux joueurs un meilleur contrôle sur son destin.


Partager cet article