The Witcher III : Tomber sous le charme du sorceleur

Tanya Moore Critiques, Critiques Nouveau, Critiques Nouveau - Microsoft, Critiques Nouveau - Playstation 0 Comments

The Witcher III : Wild Hunt
Éditeurs : CD Projekt, Bandai Namco Entertainment, Warner Bros Interactive Entertainment, etc.
Développeur : CD Projekt Red
Disponible sur Playstation 4, Xbox One, Microsoft Windows
ESRB : Mature 17 ans et plus

Vous aimez les histoires médiévales? Vous rêvez de sorcières, de chevaliers, de loups-garous et de griffons? Vous aimez ces jeux où chaque action compte et influence d’une manière ou d’une autre l’histoire? Ne cherchez plus, The Witcher III : Wild Hunt est là pour vous.

Vous incarnez Geralt, un sorceleur que les gens surnomment le Loup Blanc, dû à sa peau pâle et ses cheveux blancs. Geralt parcours le continent, du royaume de Novigrad au royaume de Velen, en passant par Blanchefleur et Skellige, à la recherche de Ciri, une jeune femme qu’il avait pris sous son aile et entraîné, alors qu’elle n’était qu’une enfant et possédant un rare pouvoir convoité par plusieurs.

Geralt est un homme très charismatique, il est très plaisant de découvrir et développer sa personnalité tout au long du jeu. Je me suis amusée à découvrir jusqu’à quel point son charme pouvait agir sur les femmes, qui ont le pouvoir d’influencer l’histoire de près ou de loin, qu’il rencontre durant son périple. Et croyez-moi, je n’ai pas été déçue!

L’histoire est très bien écrite. Chaque petit détail à été pensé; le comportement et le dialecte peu développé des ocres, la brutalité des hommes face aux gens ou espèces différentes ou par exemple les elfes et sorcières qui sont peu appréciés par la populace générale. Pour aider au développement et à l’enrichissement de l’histoire, il y a beaucoup de quêtes secondaires. Si vous pensez que ce ne sont que des tâches de récupération de matériel où de simples chasses qui ne servent qu’à monter de niveau notre protagoniste aux cheveux blanc, détrompez-vous. Une bonne partie de celles-ci ont un but précis et tout dépendant de nos choix, le résultat de ceux-ci influenceront positivement ou négativement l’histoire principale.

Les graphismes sont superbes et très réalistes. Pour une plus grande immersion dans ce monde médiéval, tous les petits détails ont été choisis avec minutie. Il n’est pas rare de trouver une femme accusée de sorcellerie sur le bûcher ou encore de voir des pendus lors de nos balades entre les villages.

Velen

Comme aucun jeu n’est parfait, il y a quelques bugs dans The Witcher 3. Il peut arriver parfois que Geralt se mette à courir sur place, tout simplement parce qu’il y a un objet invisible qui lui bloque la route. Si pour une raison ou une autre Géralt dois faire une petite baignade et plonger pour récupérer certains objets, la direction de celui-ci dans l’eau peut laisser à désirer. Pas au point de faire un rage quit, mais assez pour se demander pourquoi il va à gauche alors qu’on le dirigeait pour aller à droite.

Malgré les quelques bugs rencontrés en jouant, mon plaisir et mon amusement de découvrir cet univers d’une richesse inouïe n’en a pas pour autant été diminué. L’histoire, les personnages, le gameplay, les graphismes et la musique enchanteresse qui englobe parfaitement le tout, nous en offrent tellement que les bugs rencontrés deviennent anodins.

En bref, plongez sans hésitation dans cet univers médiéval où sorceleurs et créatures mythiques se rencontrent et laissez vous enchanter et surtout charmer par Geralt. Vous ne le regretterez pas.


Points positifs

– Richesse de l’histoire
– Quêtes secondaire influencent l’histoire principale
– Graphismes

Points négatifs
– Bugs de direction
– Toutes les parties dans l’eau (J’ai toujours détesté les segments dans l’eau)


Partager cet article