Critique – The Wolf Among Us

Mario J. Ramos Critiques, Critiques Nouveau, Critiques Nouveau - Microsoft, Critiques Nouveau - PC, Critiques Nouveau - Playstation 0 Comments

On peut sans aucun doute affirmer que Telltale Games a redonné ses lettres de noblesse aux jeux d’aventure « point and click ». Ce n’est sûrement pas une coïncidence que Grim Fandango, considéré un des meilleurs jeux du genre, sortira à nouveau bientôt, non seulement remastérisé, mais aussi pour un tout nouveau public de consoles. 

Après Back to the future et Walking Dead (et maintenant Game of Thrones, Borderlands et Minecraft) Fables est sans doute la franchise la moins connue qui a eu droit au traitement Telltale. The Wolf Among Us se déroule effectivement dans l’univers de Fables, une série de bandes dessinées publiées par Vertigo (filiale de DC Comics) depuis 2002. La série prendra fin cette année. Personnellement, il s’agit de ma série de comic books américains préférée. J’étais donc très enthousiaste à l’annonce de cette adaptation vidéoludique.

 

 

Fables met en scène une panoplie de personnages tirés de contes de fées connus, et moins connus, qui partagent tous le même univers fantastique. Des décennies plus tôt, les mondes des Fables ont été conquis par les armées d’un mystérieux « Adversaire ». Ils se sont réfugiés dans le monde réel, notre monde, où ils forment une communauté plus ou moins fonctionnelle dans un quartier de New York. Le personnage principal du jeu, Bigby Wolf (le grand méchant loup des Trois Petits Cochons et Le Chaperon Rouge, qui prend forme humaine) est le shérif de Fabletown.

 

 

Les événements de The Wolf Among Us se déroulent juste avant le début de la série créée par Bill Willingham; l’univers est donc accessible à ceux qui n’ont pas lu les BD et ne gâche rien à ceux qui voudraient ensuite les découvrir. Les graphismes reproduisent bien l’univers visuel de la bande dessinée, qui, malgré son aspect parfois « cartoon », peut être plutôt graphique dans sa violence. C’est plus « Grimm » que « Disney ».

 

wolf among us 1

 

 

S’il fallait comparer The Wolf Among Us aux classiques des jeux d’aventures, on dirait qu’il est extrêmement facile, ne contient pratiquement aucun puzzle et à part les séquences d’action avec des « quick time event », la jouabilité pourrait ne se résumer à rien d’autre que… pointer et cliquer. En effet, dans la majorité des séquences du jeu, il suffit de cliquer sur ce qui est démontré comme étant des objets interactifs pour faire avancer le scénario.

 

 

Mais dans un monde où les jeux et les audiences se diversifient de plus en plus, il est intéressant de voir des jeux qui proposent de nouveaux paradigmes. Dans le cas de Wolf Among Us, il n’est pas question de « réussir ou échouer », mais plutôt de « toujours avancer, mais à quel prix? »

 

 

Bigby Wolf et Snow White (Blanche Neige) se retrouvent dans une position d’autorité précaire et difficile à gérer alors que la communauté de Fabletown est secouée par un meurtre. Tranquillement, ils découvrent que l’administration, gérée principalement par Ichabod Crane (de la légende de Sleepy Hollow), a laissé la qualité de vie de nombreux Fables se détériorer. À défaut de pouvoir compter sur ses représentants officiels, un pouvoir alternatif, efficace, mais insidieux, a tranquillement pris le contrôle de la vie de nombreux Fables.

 

wolf among us 2

 

 

The Wolf Among Us se déroule dans une ambiance noiresque où le joueur se trouve constamment face à des choix difficiles. À défaut d’offrir des puzzles, le jeu offre plutôt des choix moraux intéressants. Les thèmes moraux touchent les sentiments d’abandon et de trahison face aux figures d’autorité. En tant que shérif de Fabletown, le joueur, dans la peau de Bigby Wolf, doit faire des choix qui ont un impact réel non seulement sur le déroulement de l’histoire, mais sur les conditions de vie de certains membres de la communauté. Le choix des développeurs de centrer la jouabilité sur des enjeux moraux plutôt que sur la résolution de puzzles se marie parfaitement avec les thèmes véhiculés. On se surprend à réfléchir réellement aux conséquences de chacune de nos décisions et à se demander si on a fait le bon choix.

 

Malheureusement, l’immersion est parfois brisée par des problèmes techniques tels que des erreurs dans les animations des personnages, des champs de choix de réponses soudainement vides ou des dialogues qui ne se déroulent pas dans le bon ordre. En cherchant sur le web, il semble que ce soient des problèmes communs aux autres joueurs (j’ai joué sur PC) et que la seule solution dans ces cas est de fermer le jeu, le repartir et rejouer la séquence…

 

wolf among us 3

 

 

On aime le style Telltale Games ou on ne l’aime pas. The Wolf Among Us est un jeu d’aventure avec une bonne rejouabilité compte tenu les différentes branches narratives dépendant des choix du joueur. Il est également possible de compléter un livre, le Book of Fables, en essayant de faire la rencontre de tous les Fables possibles dans le jeu et ainsi débarrer leur biographie. Mais ce jeu est avant tout une expérience narrative. Ce n’est donc pas pour les joueurs en quête de défis, mais plutôt pour ceux qui ont envie de se faire raconter une histoire.

 

Il y a de la violence, de la trahison, de l’ambiguité morale, de la drogue, du sexe et de la nudité: tous les ingrédients nécessaires pour un excellent conte de fées.


Partager cet article