Critique – TowerFall Dark World

Simon Lahaye Critiques, Critiques Nouveau, Critiques Nouveau - PC, Critiques Nouveau - Playstation 0 Comments

TowerFall Dark World
Développé et publié par : Matt Makes Games
Disponible sur : Ouya, Steam (PC, Mac, Linux), PS4, PS Vita, Playstation TV

De la Ouya jusqu’à la Playstation TV

D’abord une exclusivité Ouya en 2013, TowerFall fut ensuite adapté au PC et au PS4 en 2014. Le 15 décembre dernier marquait la sortie de la version Vita et Playstation TV de TowerFall. Ce fut l’occasion pour moi de retomber en amour avec le jeu et d’y jouer en famille pendant le temps des fêtes. En passant, surveillez la page Facebook d’Arcade MTL; un tournoi est prévu pour la fin février 2015.


2016-01-17-110719

TowerFall est un jeu d’arène multijoueur. Jusqu’à quatre joueurs s’y affrontent avec un arc et des flèches. Le jeu est à la fois simple à comprendre et d’une grande profondeur. Les archers de TowerFall peuvent sauter, bondir sur les murs, tirer des flèches dans toutes les directions et effectuer une brève glissade. Cette dernière sert aussi de mouvement défensif contre les flèches. On peut aussi vaincre un adversaire en lui sautant sur la tête. On pourrait faire ici un parallèle avec le système de « roche, papier, ciseaux » des jeux de combat tels que «Super Smash Bros. » et « Street Fighter ».


2016-01-17-111200

Un jeu Multijoueur avant tout

TowerFall fait le pari audacieux de miser très fortement sur le mode multijoueur local. Matt Thorson, le développeur du jeu a souvent affirmé qu’un mode en ligne satisfaisant n’était pas possible avec TowerFall en raison du tort que causerait le délai de contrôle (le «input-lag ») à la fluidité du jeu. Qui plus est, le mode solo du jeu est très limité. En effet, il s’agit ici de battre des vagues de monstres ou de relever des défis de vitesse « speedruns ».


towerfall_frostfang

Le format 4:3 de l’arène de jeu m’apparaît comme un autre choix conscient pouvant soulever des questions. Mon hypothèse est que le développeur voulait que les déplacements horizontaux soient aussi favorisés que les déplacements verticaux. En effet, les extrémités de l’arène de jeu sont reliées. Comme dans Pac-Man il est possible de disparaître d’un côté pour réapparaitre de l’autre ou encore de disparaître dans le bas l’écran pour réapparaitre dans le haut. Il est aussi possible d’utiliser cette mécanique pour surprendre un adversaire avec une flèche inattendue. Le positionnement est important dans TowerFall. Il faut savoir demeurer en mouvement; «camper » sur sa position n’est pas une bonne stratégie.


2016-01-16-150838 towerfall_map

Une infinité de variantes

TowerFall permet un très vaste choix de variantes dans les règles des matches. Cela permet de changer le jeu de façon subtile ou extrême, selon vos goûts. Ce qui est surprenant ici c’est que dans tous les cas, TowerFall demeure amusant! Par exemple, enlever les flèches et donner des ailes à tous les joueurs donne un clone de Joust. Ou encore, en vous inspirant du mode « Golden Gun » de Golden Eye 64, créez un matche 1 VS 3 où un des joueurs est seul mais surpuissant. Pour ma part, lorsque je joue avec mes filles, j’utilise les variantes pour me créer des handicaps et leur donner des avantages afin que le jeu demeure intéressant pour tous.


2016-01-12-161038

DLC « Dark World »

L’ensemble de contenu téléchargeable « Dark World » est disponible sur toutes les plateformes à l’exception de la Ouya. Il ajoute des arènes de jeu et quelques variantes de règles additionnelles pour le mode multijoueur. Une de ces arènes génère des cartes de façon aléatoire. Une quête additionnelle est aussi disponible. Celle-ci peut être jouées par un à quatre joueurs en coop et comporte de belles batailles de boss. Les versions Steam offrent aussi la possibilité de créer et partager des arènes de jeu via le « Steam Work Shop ». L’ensemble « Dark World » n’est pas essentiel mais je gage que si vous aimez beaucoup TowerFall, vous voudrez vous le procurer.


towerfall_pstv

Quel « Matos » acheter pour y jouer?

Il peut être ardu de trouver son auditoire pour un jeu misant sur le multijoueur local. Au coût du jeu, il faut aussi ajouter le prix d’achat de manettes supplémentaires. La disponibilité sur plusieurs plateformes se veut peut-être une façon de réduire les obstacles entre le jeu et vous. À noter que les versions Steam ont de faibles exigences matérielles et supportent toute une panoplie de manettes USB. À sa sortie en tant qu’exclusivité sur Ouya, TowerFall était considérée comme la meilleure raison pour en justifier l’achat. Plusieurs blaguaient qu’il en était la seule et que la fin de l’exclusivité a sonné le glas de la Ouya. Je crois à présent que le jeu représente à lui seul une raison valable d’acheter une Playstation TV. Considérez que son prix a baissé, et que TowerFall peut s’y installer sans carte de mémoire additionnelle et qu’enfin plusieurs d’entre nous possèdent quelques manettes Dual Shock 3 et 4. C’est mon cas et la version Vita/PSTV est ma préférée. J’ai testé plusieurs configurations multijoueur et elles sont toutes satisfaisantes. À noter que le mode Ad HOC sur Vita n’introduit aucun délai (ou « lag ») notable. J’ai remarqué des courtes pauses dans le jeu juste avant le début d’un match ou lors de l’apparition de la prochaine vague d’ennemis mais la jouabilité n’en souffre pas.


 towerfall_unlucky

En conclusion

J’adore TowerFall. Chaque partie comporte son lot de moments mémorables et remplis de fous rires. Je vais jusqu’à dire qu’y jouer représente probablement le plus de plaisir que j’ai jamais eu avec une manette dans les mains. Pour moi, dans l’état actuel du gaming, rien ne rivalise avec le plaisir d’une joute de TowerFall à quatre joueurs. Ce jeu pourrais bien vous mener à rechercher des joueurs additionnels dans votre entourage. Je termine avec une citation d’Antoine de St-Exupéry : « La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer ».

rn5etoiles

Points positifs

– Une jouabilité peaufinée au maximum.
– Des contrôles simples et très efficaces.
– Une variabilité immense dans les règles de jeu.
– Une re-jouabilité presque infinie.

Points Négatifs

???

*Passez à la section suivante pour plus de captures d’écran.*


Partager cet article