Yonder : The cloud catcher chronicles – Un petit je-ne-sais-quoi manquant

Tanya Moore Blogue, Critiques, Critiques Nouveau, Critiques Nouveau - Playstation 0 Comments

Yonder : The cloud catcher chronicles
Éditeur : Pridefull Sloth
Développeur : Pridefull Sloth
PC, PS4
Tous âges

Marche, marche, marche, découvre un lieu, marche, marche, marche, découvre et commence une quête, marche, marche, marche, trouve des éléments tels de la roche, du bois et des plantes, marche, marche, marche, trouve une fée, marche, marche, marche, faire ami-ami avec un animal sauvage, marche, marche, marche, détruit un nuage d’obscurité et recommence du début. Cela résume bien ce qu’est le gameplay de Yonder. Un jeu tout simple d’exploration où pour avancer dans des petites quêtes vous devez couper du bois, tailler de la pierre et cultiver des plantes.

Suite à un naufrage, le personnage principal, qui n’a pas de nom, se retrouve sur une île qui est envahie par l’obscurité. Les villageois de cette île n’ont pas les pouvoirs nécessaires pour dissiper celle-ci. Ils se fient donc au naufragé pour sauver leur île de ces nuages, tout en recherchant ses confrères naufragés. C’est en trouvant des fées qui sont dispersées et cachées un peu partout sur l’île que le protagoniste arrive à libérer les lieux de l’étreinte des nuages sombres et maléfiques.

Le style du jeu est très simple, c’est de l’exploration et de l’exploitation sans aucun combat: que de la recherche pure et simple. Pour vaincre les nuages d’obscurité, il faut simplement trouver un certain nombre de fées. Yonder me fait beaucoup pensé à Farmville ou autres jeux de ce genre existant sur Facebook, mais pour console et sans avoir une limite d’action à effectuer par jour. Quoique je trouve cela bien d’avoir voulu faire dans ce style, il me semble tout de même qu’il lui manque un petit je-ne-sais-quoi, qui l’aurait classé d’un jeu qui est juste bien, sans plus sans moins, à un bon jeu, pour lequel on a hâte de finir la journée de travail ou d’école pour retourner y jouer.

Ce petit je-ne-sais-quoi manquant est présent dans plusieurs aspects du jeu. Dans les graphismes par exemple, ceux-ci ont leur propre style et un certain charme, mais ils manquent de finition. L’animation aussi a également un certain manque de finition. Parfois, lorsque l’on dirige le personnage, on a l’impression qu’il ne marche pas, mais qu’il flotte sur l’herbe. Autre petit point négatif, on ne peut pas sélectionner des lieux autres que les objectifs de quêtes sur la carte pour avoir la direction. Même s’il y a des points d’intérêts qui apparaissent sur celle-ci, il est impossible de les choisir comme destination.

En soi, le jeu est bien et surtout parfait pour initier les jeunes enfants qui commencent à apprendre à lire. Grâce à son rythme assez relax, ceux-ci peuvent prendre le temps de lire et comprendre ce qu’ils doivent faire pour chacune des quêtes, vu qu’il n’y a aucun combat qui viendra les presser dans leurs recherches.

En bref, ce n’est pas un jeu auquel je jouerais des heures et des heures sans m’arrêter. Une petite séance d’une demi-heure à deux heures par-ci par-là pour passer le temps est amplement suffisant.

Négatif

  • Manque de finition

  • Ne peut sélectionner ce que l’on veut sur la carte comme destination

  • Un peu trop de vagabondage sans intérêt

Positif

  • Son style assez relax

  • Parfait pour les enfants


Partager cet article